Articles avec #politique-economie-presse tag

Publié le 21 Octobre 2015

Petite histoire des femmes françaises en politique (Fle A2)

En France, les hommes ont obtenu le droit de vote universel en 1848. Les femmes françaises, elles, ont dû attendre jusqu'en 1944 ! Elles ont voté pour la première fois à l'occasion des municipales du 29 avril 1945.

Le 21 octobre 1945 est une date historique : 33 femmes ont été élues députées et sont rentrées à l'Assemblée Nationale aux côtés de 553 hommes. Elles étaient institutrices, ouvrières, secrétaires, employées de bureau, infirmières, professeurs mais aussi journalistes ou encore avocates. Saluons leur audace.

Dès 1945, des femmes ont été élues maires de leur commune. Pierrette Petitot, à 27 ans, est devenue maire de la commune de Villetaneuse... jusqu'en 1977 ! Elle a également été conseillère générale de 1967 à 1973.

En 1945, les femmes conseillères municipales représentent 3%. Une anecdote incroyable ; dans la petite commune d'Echigey, la maire et tous les membres de son conseil sont des femmes.

En 1947, Germaine Poinso-Chapuis est notre première ministre. Elle s'occupe de la santé et de la famille.

En 1974, Arlette Laguiller se présente aux élections présidentielles pour la première fois. Nous pouvons admirer sa ténacité ; elle se présentera à six élections consécutives entre 1974 et 2007. Femme politique d'extrême-gauche, elle commençait souvent ses discours par son fameux "Travailleuses, travailleurs". Ses scores sont allés de 1,33 à 5,72% des suffrages. Issue d'une famille d'ouvriers, employée à seize ans au Crédit Lyonnais et jusqu'à sa retraite, elle a été députée européenne de 1999 à 2004 (avec un BEPC ! Sacrée Arlette).

Simone Veil est une grande personnalité politique. En 2010, selon un sondage de l'IFOP, elle est la "femme préférée des Français". Par où commencer pour raconter son histoire ? Rescapée de la Shoah, elle a perdu ses parents et son frère dans les camps puis sa sœur et son neveu dans un accident de voiture. Elle a fait carrière dans la magistrature comme haut-fonctionnaire (Esprit de famille ; ses trois fils sont avocats), puis est devenue ministre de la santé en 1974. Le 17 janvier 1975, la loi Veil dépénalise l'Interruption Volontaire de Grossesse. Simone Veil a été la première présidente du Parlement Européen, elle a été ministre d'Etat, des affaires sociales, de la santé et de la ville. Elle a été élue à l'Academie Française le 20 novembre 2008. Elle a reçu de nombreuses décorations, distinctions et hommages. Mais certains la critiquent ; qu'a-t-elle fait excepté la loi Veil ?

En 1989, Catherine Trautmann, du parti socialiste, devient la première femme maire d'une ville de plus de 100 000 habitants ; Strasbourg. Elle a été secrétaire d'Etat, ministre de la culture, députée européenne.

Edith Cresson est la seule femme à être devenue premier ministre. Mais ce fut le mandat le plus court de l'histoire ; à peine un an entre 1991 et 1992. Elle a été ministre plusieurs fois.

Ségolène Royal, du parti socialiste, a accédé au second tour des élections présidentielles en 2007. Elle a été battue par Nicolas Sarkozy.

Depuis mai 2012, la parité est respectée entre les hommes et les femmes au gouvernement.

Souvenons-nous de ces 33 femmes qui ont ouvert le chemin il y a 70 ans.

Petite histoire des femmes françaises en politique (Fle A2)

L'égalité entre les hommes et les femmes aura progressé quand on nommera à un poste politique une femme aussi incompétente qu'un homme.

— Françoise Giroud

Voir les commentaires

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #POLITIQUE-ECONOMIE-PRESSE

Repost 0

Publié le 23 Mars 2015

Le premier ministre est content et fume... (Fle A2)

Cet après-midi je me promène sur Internet et je lis un article politique léger du Figaro. L'article raconte que le premier ministre semble très content des résultats des élections départementales : le Front National n'est pas en première place. Et pour célébrer cette bonne nouvelle, il allume un cigare dans son bureau devant des ministres. Plusieurs ministres l'imitent et allument des cigarettes. Ils blaguent sur la présence de la ministre de la santé qui proteste à peine.

Je suis sidérée. Maintenant les Français sont contents quand le Front National n'est pas en tête des élections. Avant nous avions honte, nous étions choqués qu'ils soient présents. Nous nous posions des questions. Ils n'ont pas gagné ? Champagne ! Quelle tristesse.

Et depuis quand on fume sur son lieu de travail ? Sans demander l'avis de ceux qui partagent la pièce ?? Un premier ministre qui ne respecte pas les règles d'un lieu de travail ni celles de la politesse. Mais tout va bien : le Front National n'a que 25% des suffrages !

Voir les commentaires

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #POLITIQUE-ECONOMIE-PRESSE

Repost 0

Publié le 5 Mars 2015

https;//theorganicsinstitute.com

https;//theorganicsinstitute.com

Je viens de lire un article sur lemonde.fr qui n'est pas rassurant (ici : http://www.lemonde.fr/medecine/article/2015/03/05/les-perturbateurs-endocriniens-coutent-plus-de-150-milliards-d-euros-par-an-a-l-europe_4588381_1650718.html)

L'article explique que des chercheurs ont fait des études qui montrent combien les produits chimiques utilisés dans l'agriculture ou dans nos produits quotidiens comme les cosmétiques, les meubles, l'électronique etc. perturbent notre organisme et provoquent d'importants troubles de la santé. Les cancers sont juste un exemple. Nous pouvons citer le diabète, l'obésité, les troubles de la fertilité et du comportement, l'absentéisme au travail... Selon l'Endocrine Society, "près de 100% des gens ont des niveaux détectables de perturbateurs endocriniens dans leur organisme". Ca fait peur !

Le problème c'est que les gouvernements ne veulent pas changer les choses car cela ne serait pas bon pour l'économie, d'une part, et les maladies que nous avons sont toujours une bonne nouvelle pour l'industrie pharmaceutique et les docteurs. A cause d'un lobbying très important, Bruxelles ne fait rien. La Suède (ah, c'est toujours la Suède qui fait bien les choses !) a protesté devant la Cour de justice de L'Union Européenne.

Quelle tristesse ! Le monde est plus préoccupé par l'argent que par la santé.

Voir les commentaires

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #POLITIQUE-ECONOMIE-PRESSE

Repost 0

Publié le 8 Avril 2014

Surfer sur Internet au travail, est-ce permis ? (Fle B1)

"Sexe, humour et politique : les centres d'intérêt d'Olivier X n'ont rien de bien original. Sauf que l'école buissonnière où s'est aventurée sa souris pendant ses heures de travail lui a coûté son emploi. Non pas à cause de la nature de ses goûts, mais du temps qu'il a consacré à les assouvir.

Ce "technicien de maintenance" qui travaillait depuis 14 ans dans une société de réparation électromécanique s'est vu notifier les griefs suivants : "utilisation abusive et intempestive de l'Internet sur votre PC de travail depuis au moins trois mois", malgré les prescriptions du règlement intérieur interdisant l'utilisation d'Internet à d'autres fins que le travail ; "surf sur des sites sans rapport avec votre travail (sexe, humour, politique) ; "téléchargement de films, vidéos, images et textes de dessins animés, de scènes de sexe, d'humour (peut-être même de manière illicite) (...)", adressés par mail à trois collègues de travail.

L'un d'entre eux en avait reçu 178, a comptabilisé l'huissier chargé d'examiner son ordinateur. Résultat : en consacrant son temps de travail à "distraire" ses collègues, le salarié a négligé d'accomplir les tâches qui lui étaient confiées, a noté l'employeur, précisant qu'une machine était "restée deux mois en panne". Et d'en déduire que ces griefs étaient constitutifs d'une "faute grave" privant le salarié de ses indemnités de licenciement et de préavis.

Ce que l'intéressé a contesté, en vain, devant le conseil de prud'hommes. Il a, en revanche, obtenu les grâces de la cour d'appel. Son principal argument a consisté à démontrer, mails à l'appui, l'insignifiance de la perturbation des destinataires des messages et l'absence de préjudice pour l'entreprise. Et "la cour d'appel s'est montrée d'autant plus sensible à cet argument que la jurisprudence réserve au salarié un espace de vie privée au travail", décrypte Blandine Allix, avocat associé, Flichy Grangé Avocats.

Plus audacieux est le second argument invoqué par le salarié devant les juges du second degré : celui-ci était "ponctuellement inoccupé", et ne pouvait donc se voir reprocher un temps de connexion qu'il n'aurait de toutes façons pas pu consacrer à son travail. Ce qui a recueilli l'adhésion des juges du fond. "Elle souligne que les faits reprochés n'ont pas été à l'origine d'une négligence dans son travail", commente Me Allix.

L'employeur a donc été condamné à lui verser 35 000 euros pour licenciement abusif et 6 mois de salaires. Mais l'arrêt sera cassé par la cour de cassation qui résume sa position en une phrase : "Le salarié avait, en violation de ses obligations contractuelles et du règlement intérieur de l'entreprise prohibant les connexions sur Internet à des fins personnelles, envoyé à ses collègues de travail à partir de l'ordinateur mis à sa disposition par l'entreprise 178 courriels accompagnés de vidéos à caractère sexuel, humoristique, politique ou sportif, ce qui caractérisait une faute", précise la décision du 18 décembre 2013."

Par Laurence Neuer, article complet sur www.lepoint.fr

 

Voir les commentaires

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #POLITIQUE-ECONOMIE-PRESSE

Repost 0

Publié le 2 Mars 2014

Sur la route, chaque pays a sa mauvaise habitude

Je viens de lire un article amusant sur lexpress.fr ;

"Une étude dévoile le comportement des Européens au volant. Sur la route, les Espagnols klaxonnent, les Suédois téléphonent, les Italiens ne mettent pas tous leur ceinture et les Français... ont peur des autres conducteurs. Ce n'est pas une série de clichés, mais les résultats d'une étude parue ce jeudi sur les petites spécificités des automobilistes européens en fonction de leur nationalité. 

On apprend que 47% des sondés estiment que la Suède est le pays "où les conducteurs se montrent les plus responsables", devant l'Allemagne (26%) et la Grande-Bretagne (13%). Un podium identique dans chacun des sept pays de l'étude.  

Le bonnet d'âne des "conducteurs les moins responsables" revient à l'Italie pour une personne interrogée sur deux, devant l'Espagne (16%) et la France (14%). Les Italiens sont 71% à se placer eux-mêmes en première position.  

Toujours en Italie, 35% des habitants confessent d'ailleurs qu'ils oublient parfois d'attacher leur ceinture, alors qu'ils ne sont que 12% en Grande-Bretagne et 10% en France. 

Les Espagnols, eux, sont 63% à admettre qu'ils "klaxonnent de façon intempestive les conducteurs qui les énervent", bien loin des Suédois (33%) et des Italiens (29%). Français et Allemands, à 67%, ont plutôt tendance à "injurier un autre conducteur". 

Si le cliché d'une démarcation entre conducteurs du nord "vertueux" et automobilistes latins dangereux a la vie dure, l'auto-évaluation des sondés fait apparaître des résultats inattendus. 

Ainsi, 71% des Allemands et des Suédois concèdent qu'ils ne respectent pas toujours les distances de sécurité, contre 50% des Espagnols. 

De même, 46% des Suédois disent téléphoner au volant sans kit mains libres, alors qu'ils ne sont que 24% à le faire en France ou en Espagne. Les conducteurs suédois sont d'ailleurs particulièrement réticents (43%) à une éventuelle interdiction totale du téléphone au volant, contrairement aux Britanniques, aux Espagnols et aux Italiens, qui s'y déclarent largement favorables. 

Autre mauvaise habitude, les Allemands sont ceux qui roulent le plus longtemps sans faire de pauses, avec un trajet moyen de 3h43, contre 2h45 pour les Français et les Espagnols.

Les personnes interrogées, quelle que soit leur nationalité, considèrent que "la conduite sous l'emprise d'alcool et de stupéfiants" est la première cause d'accidents mortels sur les routes, notamment les Français, à 78%. Seuls les Britanniques placent "l'inattention" en première position, devant "la vitesse excessive". Sur autoroute, la vitesse excessive et la somnolence arrivent en tête. 

"L'alcool est un des facteurs de risque sur lesquels il y a le plus de campagnes, ce qui peut expliquer ce résultat", souligne François-Brice Hincker, porte-parole de la Fondation Vinci Autoroutes. 

Pourtant, les Belges sont 25% à déclarer prendre le volant "en étant au-dessus de la limite d'alcool autorisée, sans pour autant ressentir les effets de l'alcool", contre 4% des Espagnols et 3% des Suédois. Ils ne s'interdisent de prendre le volant qu'après une moyenne de 2,8 verres, presque trois fois plus que les Suédois (1,1). 

Dans ce lot d'incivilité routière, les Français cultivent leur particularité : 88% avouent "avoir peur du comportement agressif" des autres conducteurs. En revanche, l'enquête ne dit pas si les Européens ont peur des conducteurs français..."

Petites questions : 

Avez-vous déjà conduit à l'étranger ? Etait-ce une bonne expérience ?

Quel comportement ne supportez-vous pas au volant ? Faites-vous parfois l'une des choses jugées irresponsables citées dans l'article ?

Selon vous, faudrait-il interdire l'alcool dans les stations service ? Et la cigarette en voiture afin de protéger les enfants ? Devrions-nous limiter la puissance des moteurs ?

Quel moyen de transport préférez-vous pour partir en vacances ? Avez-vous fait un long voyage en voiture ?

Avez-vous déjà fait de l'autostop ou pris un autostoppeur ?  

Voir les commentaires

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #POLITIQUE-ECONOMIE-PRESSE

Repost 0

Publié le 19 Février 2014

Le 14 juillet,  François Hollande a dévoilé le nouveau timbre Marianne. Pour le président, il est "l’illustration" de la jeunesse. Pourquoi alors certains, dont Christine Boutin, appellent-ils actuellement au boycott de ce timbre-poste ? Parce que son auteur Olivier Ciappa a révélé qu’il avait pris pour modèle Inna Shevchenko, fondatrice des Femen. Il revient sur la polémique engendrée par ce choix symbolique : "Si j’ai choisi Inna Shevchenko comme modèle principal, c’est parce qu’il est évident pour moi que la Marianne de 1789 aurait été une Femen. Parce qu’elle a les seins nus – j'avais d'ailleurs demandé à la retravailler pour qu'on voie davantage qu'elle a la poitrine dénudée mais le processus de sélection était déjà trop avancé. Mais aussi en raison des valeurs qu’elle défend. Les Femen ne militent pour rien d’autre que la liberté, l’égalité et la fraternité. Il n’y avait pas pour moi de meilleur symbole.

Pour ne pas faire trop Femen mais montrer l’inspiration, j’ai transformé les fleurs dont Inna orne ses cheveux par des feuilles d’olivier dans la chevelure de la Marianne de la version verte du timbre. Ce n’est pas une référence à mon prénom ni une question d’ego : c’est simplement que l’olivier est le symbole de la paix. C’est d’ailleurs pour cela qu’on retrouve cet arbre sous la Marianne.

 

Pour le timbre rouge (lettre prioritaire), on voit un petit garçon et une petite fille avec un ballon, jeu traditionnellement de garçons. Les voir jouer ensemble, c’est ça l’égalité. Sans compter que, si l’on regarde bien, le petit garçon peut tout aussi bien être d’origine subsaharienne que maghrébine.

Pour la Marianne, j’ai fait plusieurs tentatives. J’ai essayé de mélanger différentes origines, des traits d’Asie, de l’Europe de l’est et d’Afrique centrale. Mais je ne suis pas parvenu à mêler toutes ces personnalités en un visage. Cette Marianne avait l’air complètement ridicule.

 

J’ai aussi voulu fusionner les traits de Roselyne Bachelot et de Christiane Taubira. Ça ne rendait rien. Mais je me suis rendu compte que, lorsque ces deux femmes politiques discouraient, elles avaient un geste gracieux de la main. C’est pour cela que j’ai intégré une main de Marianne dans le timbre.

 

Cette Marianne est donc un mélange de plusieurs femmes, elle a beaucoup d’Inna Shevchenko, mais aussi un peu de Roselyne Bachelot et de Christiane Taubira. Et elle a les yeux de Marion Cotillard, qui, comme Marianne, représente la France à l’international et est mondialement connue. Mais avant tout, ce timbre représente la jeunesse. Parce que Marianne est jeune, mais surtout parce que ce sont les lycéens français qui ont voté pour ce timbre-là. Quand Christine Boutin écrit sur Twitter "Ce Hollande nous aura tout fait : le nouveau timbre-poste une Marianne inspirée d’une Femen", elle oublie (volontairement ?) que c’est la jeunesse qui l’a choisi.

Je ne sais pas si le président était au courant du modèle, mais ça importe peu puisqu’il n’est pas intervenu dans le choix final. En revanche, les lycéens avaient conscience que cette Marianne était inspirée d’une Femen. Ils savaient aussi que j’en étais l’auteur.

 

Et ils m’ont dit avoir voté pour moi parce que ce timbre était leur préféré, en termes artistiques, mais aussi parce que, pour eux, mon combat était celui de la liberté, de l'égalité et de la fraternité. Qu’autant de lycéens votent pour ce timbre, c’est le plus beau des compliments. À côté, les critiques et les appels au boycott de gens insignifiants ne me font rien."

Et vous, que pensez-vous de ce timbre ?

Voir les commentaires

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #POLITIQUE-ECONOMIE-PRESSE

Repost 0

Publié le 31 Janvier 2014

 

Vous aimez les hôtels originaux ? Ou bien préférez-vous des hôtels plus traditionnels ? Ce n'est pas le cas avec l'hôtel que je viens de découvrir sur news.fr :

"De vraies chambres lumineuses et cosy, une grande salle de jeux, des pâtées à la carte et des câlins à volonté: un hôtel "tout confort" pour chats urbains doit ouvrir fin février dans le IXe arrondissement de Paris.

"Comme je ne trouvais pas de solution de garde idéale pour mon chat -entre le bon pote, les parents, la mamie du quartier, la famille d'accueil ou les pensions pour animaux-, j'ai eu l'idée d'ouvrir un hôtel pour les fauves de salon", raconte Gauthier Berdeaux, le futur directeur de l'établissement.

Pour le bien-être des bêtes, cet ex-agent en communication de 32 ans compte accueillir les félins dans son hôtel "Aristide" -du nom de son chat de gouttière- dans une vingtaine de chambres de 4 m2.

 

"Les chambres conçues avec des volumes en 3D seront adaptées aux chats d'appartement. Elles seront enrichies en stimulation avec des mezzanines et plateformes pour qu'ils puissent sauter, grimper, jouer, faire leurs griffes et des longues siestes sur des coussins douillets", explique Gauthier Berdeaux, qui s'est entouré d'architectes et vétérinaires pour son élaborer son projet.

 

Pour se détendre, les chats auront aussi accès plusieurs heures par jour, par petits groupes de deux ou trois, et sous surveillance, à une salle de jeu de 20 m2.

Pas d'étoile à l'hôtel Aristide, juste le confort. "L'établissement doit être aux normes de l'hôtellerie, notamment pour l'hygiène mais le prix doit rester raisonnable", estime-t-il, en promettant "une déco intérieure inspirée des boutique-hôtels", 100% félin-compatible.

 

Pour partir sereins en vacances en laissant minou à l'hôtel, les maîtres devront débourser quelque 25 euros par jour. En plus du propriétaire des lieux, deux assistantes vétérinaires spécialisées prendront soin des pensionnaires sept jours sur sept, 365 jours par an."

 

Qu'en pensez-vous ? C'est ridicule ou c'est une bonne idée ? Pensez-vous que l'on traite trop les animaux comme nos propres enfants ?

Avez-vous des animaux de compagnie ? Aimeriez-vous en avoir ? Que pensez-vous des propriétaires d'animaux exotiques ?


Voir les commentaires

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #POLITIQUE-ECONOMIE-PRESSE

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2014

En 2015, les élèves rentreront à l'école en août !

Photo : Getty

J'apprends avec surprise qu'en 2015 les élèves ne rentreront pas en septembre comme d'habitude mais en août ! Je ne le savais pas mais apparemment le calendrier des écoliers est voté trois ans à l'avance. Les syndicats d'enseignants et la fédération des parents d'élèves sont, bien sûr, très mécontents. Pensez donc, les élèves vont rentrer... le 31 août ! Pas possible ! Il faut faire la grève immédiatement !  Heureusement le ministre de l'éducation, Vincent Peillon, s'est dit ouvert à la discussion.

Voir les commentaires

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #POLITIQUE-ECONOMIE-PRESSE

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2013

Chez Georges, le restaurent Costes situé au sixième étage du centre Georges Pompidou (Paris 4e), les hôtesses ont pour consigne de placer les gens «beaux» devant et les «pas beaux» derrière, selon un témoignage paru ce mercredi dans le Canard Enchaîné.

 

Je viens de lire une anecdote amusante dans le journal : un restaurant parisien est accusé de placer ses clients en fonction de leur physique. Une ancienne serveuse a déclaré au journal "le Canard Enchaîné" que si les clients étaient "moches", ils devaient être placés dans les coins, mais que s'ils étaient beaux, on leur offrait une place au milieu du restaurant. L'idée est de mettre en valeur le restaurant. Une exception ; si le client n'a pas un physique agréable mais est célèbre, on l'invite à s'asseoir derrière les fenêtres du restaurant, pour attirer des clients. La serveuse aussi a expliqué que les employés qui n'avaient pas un bon physique ne servaient pas les clients.  

Alors, si vous visitez le musée du centre Pompidou et que vous décidez d'aller au restaurant Georges, qui se trouve au sixième étage, vous pourrez y admirer les clients comme des pièces de collection !  

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #POLITIQUE-ECONOMIE-PRESSE

Repost 0

Publié le 29 Octobre 2013

L'affaire Leonarda aura fait couler beaucoup d'encre, il faut dire qu'elle réunit tout pour la rendre brûlante d'actualité, entre les élections municipales et europénnes de l'année prochaine, la situation des Roms en France et l'éternelle question des sans-papiers.

Rappelons les faits ; Leonarda a 15 ans, elle vivait en situation irrégulière depuis presque cinq ans en France avec ses parents et ses 5 frères et soeurs. Le droit d'asile a été plusieurs fois refusé à la famille dont le père est Kosovar mais les autres membres nés en Italie.

La famille Dibrani ne semble avoir aucun droit pour rester en France, cependant le maire de leur ville d'origine en Italie ne veut pas les accueillir et personne excepté le père ne parle albanais. Suivant la procédure, la famille a été expulsée le 9 octobre dernier. Mais voilà, Leonarda a été interpelée alors qu'elle faisait une sortie scolaire. 

Depuis, toute la France est en émoi et chacun a son opinion sur l'affaire Leonarda. Bien sûr, les étudiants sont immédiatement descendus dans la rue, une cinquantaine de lycées ont été bloqués, des manifestants ont défilé à Paris. Ceux de gauche rappellent les rafles des juifs, les opposants au gouvernement quant à eux soulignent l'indécision du président. Il faut dire que François Hollande a offert à Leonarda la possibilité de venir terminer ses études en France, sans sa famille. Certains ont qualifié cette invitation de "cruauté abjecte", demandant comment une adolescente pourrait vivre loin de sa famille pour étudier.

Les débats sur l'immigration, la naturalisation des sans-papiers et à savoir qui a le droit d'être Français ou non sont de nouveau ouverts. Ce qui est sûr c'est que l'opinion du grand public ne va pas changer et que vous entendrez les mêmes clichés : "Nous sommes la risée des autres pays européens", "Hollande ménage la chèvre et le chou", "Ca va donner des points au F.N".     

Voir les commentaires

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #POLITIQUE-ECONOMIE-PRESSE

Repost 0