Un prophète - film de Jacques Audiard (Fle A2 passé composé et imparfait)

Publié le 31 Mars 2010

 

 

(Please note that you can find an English translation below this article).

 

Je voudrais écrire un article sur un très bon film que j'ai vu il y a quelques mois. J'ai voulu  écrire un article immédiatement mais j'étais très occupée.
Alors ce soir, je voudrais écrire mes impressions sur ce film qui m'a beaucoup touchée.
Il y a des films que je vais voir pour passer un bon moment, des films pour apprendre sur l'histoire, des films que j'aime parce qu'il y a de bons acteurs.


Je suis allée voir "Un prophète" avec une amie, parce que j'aime bien Jacques Audiard -je recommande le thriller "Sur mes lèvres" et "De battre mon cœur s'est arrêté"- et parce que j'ai lu que c'était un excellent documentaire sur les prisons en France.
Les critiques ont dit que le film était sérieux, sombre et triste et que la majorité du film se passe dans la prison. Je me suis acheté du chocolat et je me suis assise dans mon fauteuil, un peu inquiète à l'idée de l'univers qu'Audiard allait me montrer.
Le film était très bien fait et le personnage principal, un nouvel acteur, Tahar Rahim, était superbe de sincérité.
Le film se passait dans une prison. On ne sait pas pourquoi le jeune homme étaitt en prison pour six ans. Il était seul, il n'avait pas de famille, pas d'amis et dès le début il avait des problèmes avec la mafia corse qui règnait dans la prison. Le film a montré sa détermination à devenir quelqu'un d'important, un leader dans la prison.

Après le film, j'ai pleuré dans le bus pendant tout le trajet et toute la soirée chez moi. Quand mon mari est rentré du travail, il m'a demandé pourquoi je vais toujours voir des films français si tristes.

Ce film m'a vraiment prise par surprise. Je ne pleure pas souvent au cinéma. Peut-être une petite larme de temps en temps. Mais là, c'étaient des larmes incontrôlables. J'ai été tellement émue de voir qu'il y a des gens en France ou partout dans le monde qui sont complètement seuls. Ce jeune homme était seul contre le monde entier. Ce film m'a fait réaliser combien mon petit monde à moi est confortable. J'ai mon travail, ma famille, mes amis. Cet homme n'avait rien, pas de parents, de famille, d'amis. La solitude totale.

Ce soir là, j'ai beaucoup pleuré pour tous les gens qui sont comme lui, qui souvent dorment dans la rue et que nous ignorons consciencieusement quand ils sont sur notre chemin.



Attention, la bande-annonce (=trailer) contient des images choquantes;

 

I would like to write an article on a very good movie I saw a few months ago. I immediately wanted to write an article but I was very busy.
So tonight, I would like to write my feelings about this movie that really moved me.
There are movies that I go to see to have a good time, movies to learn about film history, movies which I like because there are good actors.

I went to see "A Prophet" with a friend, because I like Jacques Audiard (I recommend the thriller "Read My Lips" and "The Beat that my heart stopped") and because I read that it was an excellent documentary on prisons in France.
Critics said the movie was serious, dark and sad and the majority of the film is set in a prison. I bought chocolate and I sat in my chair a little worried about the universe Audiard was about to show me.
The movie was very well done and the main character, a new actor, Tahar Rahim, was superb with sincerity.
The film is set in a prison. It is not known why the young man is in jail for six years. He is alone, he has no family, no friends, and from the beginning he has problems with the Corsican mafia that exists in the prison. The film shows his determination to become someone important, a leader in the prison.
After the movie, I cried on the bus all the way and the whole evening at my home. When my husband came home from work, he asked me why I always see so sad French movies.
This film really took me by surprise. I do not often cry at the cinema. Maybe a little tear from time to time. But there were uncontrollable tears. I was so moved to see that there are people in France or anywhere in the world who are completely alone. This young man was alone against the world. This film made me realize how my small world is comfortable. I have my work, my family, my friends. This man has nothing, no parents, family, friends. The total solitude.
That night, I cried a lot for all the people who are like him, who often sleep in the street and we consciously ignore when they are on our way.

Rédigé par frenchteacher

Publié dans #CINÉMA

Repost 0
Commenter cet article

Gareth 06/04/2010 11:00



J'ai le vu aussi il y a quelques mois, et je suis d'accord avec toi -- il est un grande film. Je voudrais beaucoup voir le film "de battre mon coeur s'est arette"parce-que je pense que Roman
Duris est un acteur excellent!



frenchteacher 08/04/2010 21:37



Oh oui, j'aime beaucoup ce film aussi et bien sur Romain Duris joue toujours bien. Je l'ai vu dans le film "l'arnacoeur" la semaine derniere, c'est une comedie
sympa.



Pastel49 01/04/2010 19:06



ton article est touchant