Syndrome de Paris ; des touristes déçus jusqu'à en être hospitalisés ! (Fle B1- C1)

Publié le 14 Septembre 2010

source photo ; link

 

Hier, je regardais une émission anglaise que j'aime bien et qui, ce soir-là, était consacrée à la France. D'habitude j'apprécie l'humour anglais et j'apprends toujours quelque chose au cours de cette émission humoristique. Mais hier, c'était plein de stéréotypes sur la France, c'était vraiment lourd. On a eu droit à tout ; les frites (qui ne sont même pas françaises, d'ailleurs, elles sont belges, incultes !), la baguette, le bérêt, l'accent ridiculisé... Pff, j'ai failli éteindre mon poste quand, à la dernière minute, le présentateur nous a posé une colle : "A votre avis, qu'est-ce que c'est le syndrome de Paris ?"

Je ne le savais pas donc, curieuse, je suis restée rivée à mon poste de télé.

Eh bien, chers amis, je n'ai pas regretté d'avoir attendu. J'ai appris quelque chose d'incroyable. Figurez-vous que les Japonais ont une idée complètement idéalisée de notre ville. Bon, ça, on s'en doutait ; La haute-couture, les parfums, la gastronomie, la tour Eiffel et tous les autres monuments, le romantisme etc.

Oui mais, si les agences de voyages nippones ont couché sur du papier glacé une image de rêve de notre capitale, elles ont oublié d'avertir les Japonais qu'à Paris... il y a des Parisiens !

Et apparemment, les Japonais ne supportent pas le choc culturel. On a oublié de les prévenir sur pas mal de choses ;

En France, les gens n'ont pas peur de vous dire "non" et ne semblent pas en être gênés. On ne fait jamais la queue, on fait attendre les clients pour papoter avec les collègues, on ne porte pas les valises des touristes, on dit son opinion haut et fort, on crie, on gesticule, on coupe la parole, on dit "moi, moi, moi et n'oubliez pas.... ; moi !" Eh oui, c'est ça la France, chers Japonais, habitués à ne jamais faire perdre la face de leur interlocuteur, habitués à la politesse extrême, à l'obéissance, à l'ordre, à l'esprit de groupe contre l'individualisme.

Apparemment, selon l'émission, l'ambassade du Japon à Paris aurait ouvert une ligne directe pour aider les touristes souffrant de ce syndrome et pour les aider en cas d'hospitalisation ou de rappatriement.

Certains Japonais psychologues vivant à Paris se seraient spécialisés dans ce syndrome pour aider les Japonais s'étant installés à Paris et souffrant de dépression.

 

Eh bien ! Sommes-nous si invivables que cela ?

 

Depuis, je pense à nos chères expressions que des Japonais n'utiliseront, j'en suis sûre, jamais dans leur vie ;

"M'enfin, c'est insupportable !"

"Je refuse ! C'est inacceptable ! = c'est inadmissible ! = c'est un scandale !"

"J'ai dit non, c'est non !"

"Je veux et j'exige immédiatement."

"J'en ai ras le bol, c'est fini !"

"J'en ai par-dessus la tête !"

"Je ne reviendrai pas là-dessus ; je vous ai dit non."

"Soyons clairs ; c'est impossible."

"Eh, là, pour qui vous prenez-vous ? = Pour qui vous vous croyez ?"

"Non mais je rêve ! Ca va pas la tête ?"

"Je vous préviens ; je vais me plaindre. Vous allez entendre parler de moi."

 

Un petit problème avec ces expressions ? Visitez www.wordreference.com

 

Rédigé par frenchteacher (fle)

Publié dans #POLITIQUE-ECONOMIE-PRESSE

Repost 0
Commenter cet article