"Roman de gare" ou "pavé" ? (Fle A2-B1-B2)

Publié le 8 Septembre 2010

source photo ; link 

 

La semaine dernière, j'ai lu un livre de Zoë Barnes qui s'appelle "return to sender".

Dimanche, j'ai invité une amie française à déjeuner chez moi. "Qu'est-ce que tu lis en ce moment?" me demande t-elle. Je lui raconte (raconter = to tell) l'histoire. "Ah, tu lis un chick lit !"

Je pense que "chick lit", c'est l'expression correcte pour parler de ce livre de Zoe Barnes. Mais je suis allée sur le site www.wordreference.com, mon site préféré pour traduire le francais à l'anglais et inversement. Comment on dit "chick lit" en français ? Cette excellente expression anglaise qui veut parler de la littérature destinée aux femmes avec une histoire sentimentale et un challenge intellectuel peu élevé.

Il n'y a pas d'expression exacte mais des idées similaires ;

Un roman "à l'eau de rose" est un roman très sentimental, qui parle en général de relations amoureuses avec des problèmes.

Un roman "arlequin" ou "Harlequin", c'est la même chose qu'un roman à l'eau de rose, peut-être encore plus (even more) sentimental et avec un style littéraire pas très intéressant.

Un roman "de gare", ce que les anglophones appellent "Airport book", est un roman qui est lu par des hommes ou des femmes, avec un style très simple à lire, ce n'est pas un livre très important pour notre culture personnelle, mais c'est agréable de le lire dans le train ou l'avion. Attention ! Dans les gares, on trouve aussi des livres commerciaux qui sont intéressants à connaitre. Par exemple, Amélie Nothomb écrit très bien et elle est souvent invitée dans les émissions littéraires.  

 

Parfois, j'aime lire des romans de gare. Quand je suis allée à la bibliothèque la semaine dernière, je cherchais ce type de roman, pour pouvoir le lire dans le bus sans avoir mal à la tête.

 

Ce livre de Zoe Barnes m'a plu (it pleased me = I liked it). L'histoire était banale, les personnages (characters) n'étaient pas très travaillés mais il y avait un petit suspense et je voulais connaitre la fin de l'histoire. J'ai lu le livre en diagonale (=lire en diagonale = to skim through) parce qu'il y avait beaucoup de passages inintéressants et de dialogues juste là pour remplir la page. Mais le livre parle d'une femme adoptée qui recherche sa mère biologique. Et je voulais absolument savoir si elle allait la retrouver !

 

Parce que j'ai un peu honte d'avoir lu un livre si peu important et même d'y avoir trouvé du plaisir à le lire, cette semaine, en retournant à ma bibliothèque, je me suis motivée à emprunter un livre un peu plus intello, histoire d'avoir quelque chose de plus intéressant à raconter dans les salons.

Et je suis tombée sur un livre dont j'avais entendu parler mais que je n'avais jamais lu ; "How to kill a mocking bird", de Harper Lee (bizarrement, le titre en francais est "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur". C'est le contraire ! = don't shoot the mockingbird. Pourquoi ?!).

Voila un livre majeur pour la littérature américaine ! Je peux le lire sans être embarrassée dans le métro, je dirai même plus ; je peux crâner (to show off) avec mon livre intello.

 

 

 

Et maintenant, un extrait d'un article très intéressant pour discuter, de niveau avancé (Fle B1-C1), que j'ai trouvé sur ce site ; link

 

François Busnel - “Marc Levy ? Un supplice !”

Pour finir en beauté cette deuxième saison, l’animateur de La Grande Librairie nous livre ses coups de cœur et ses coups de gueule.

François Busnel François Busnel ©  

 

France-Soir. Qu’est-ce qu’un bon livre selon vous ?
Francois Busnel. Celui qui me fait rater ma station de métro, qui me donne le sourire, me fait comprendre qu’il existe une autre réalité que la mienne, celui qui me touche.

 

F.-S. Quel est votre coup de cœur du moment ?
F. B. La Vieille Dame qui marchait dans la mer, de Frédéric Dard. C’est un créateur qui s’amuse avec la langue française. Parce qu’ils sont populaires, ses livres ont longtemps été réduits à des romans de gare. Mais il n’a rien à voir avec les auteurs marketing comme Marc Levy ou Guillaume Musso…

 

F.-S. Vous avez lu leurs derniers ouvrages ?
F. B. Non, je ne me suis pas infligé ce supplice ! J’ai lu Et si c’était vrai et Les Enfants de la liberté, de Marc Levy. Ces livres sont cousus de fil blanc et écrits avec 150 mots. C’est comme la série Les Feux de l’amour. On connaît déjà la fin, les émotions sont conditionnées et la morale toujours la même : l’amour est plus fort que la mort et nous nous retrouverons… Il n’y a aucune surprise.

 

F.-S. Aucune chance de les voir invités chez vous à la rentrée prochaine alors ?
F. B. Pourquoi pas, je n’ai rien contre eux. Mais je n’inviterai pas des auteurs comme Katherine Pancol, par exemple. Elle n’a pas besoin de l’émission pour vendre et ce qu’elle raconte à la télé est pathétique.

 

F.-S. N’avez-vous pas peur d’être taxé de snobisme ?
F. B. Non, car je ne méprise pas ces auteurs ni leurs lecteurs. Mais en terme de roman populaire, il vaut mieux lire Anna Gavalda ou Amélie Nothomb qui ont un univers et jouent avec la langue.

F.-S. Que pensez-vous du phénomène littéraire Twilight ?

F. B. Que du bien ! Ces livres, comme Harry Potter, recrutent les jeunes lecteurs et les amènent ensuite vers Dracula, de Bram Stoker, ou Tolkien. Adolescent, je m’inventais des maladies pour rater l’école et lire Le Seigneur des anneaux, alors que je trouvais Flaubert et Stendhal ennuyeux.

 

Rédigé par frenchteacher (fle)

Publié dans #EXPRESSIONS IDIOMATIQUES

Repost 0
Commenter cet article

bookinnsofa 12/12/2015 12:18

Je déteste ce besoin de tout intellectualiser. Un livre, peu importe d'où il vient est bon lorsqu'il éveille les émotions des lecteurs, lorsqu'il le touche, lui laisse un souvenir impérissable...

Frenchteacher 23/01/2016 22:52

Je suis bien d'accord avec vous !

charmant-petit-monstre 01/08/2011 10:58



J'aime beaucoup François Busnel et son émission. Ce qu'il dit, il n'est pas le seul à le penser ou à l'exprimer !



Luna 06/02/2011 10:46



Zoë Barnes est une des auteurs de notre époque qui me fait toujours mourir de rire, même quand l'histoire n'est pas terrible... Elle sait parfaitement faire oublier ses petits défauts par
l'humour !


D'ailleurs je viens de publier mon avis sur son livre "Peinture Fraîche" sur mon blog...


 


Joli article, je reviendrais ;)


Bonne continuation !!



Pastel49 09/09/2010 18:32



c'est dur mais je suis d'accord avec lui sans oser le dire



frenchteacher (fle) 10/09/2010 10:05



Pourquoi sans oser le dire ? Je pense que pas mal de gens pensent comme lui.