Réussir sa vie (Fle B1)

Publié le 30 Mai 2011

Source photo ; link

 

La semaine dernière, j'ai fait pour la première fois une page de la méthode Fle "Taxi 2" avec une étudiante à qui j'enseigne le Français depuis maintenant deux ans. J'avais toujours hésité à la faire car le sujet est "avez-vous le sentiment de réussir votre vie ?" et je trouve cette question assez perso et difficile à aborder même avec ses amis les plus proches. Mais j'ai décidé de l'utiliser en ne faisant référence qu'aux résultats donnés par les Français, sans rentrer dans une discussion trop privée. La classe a beaucoup plu à mon étudiante et finalement, je pense que je la referai avec plaisir car le sujet en est très intéressant. Figurez-vous qu'il n'y a que trois petites questions et que nous avons parlé dessus pendant deux heures !

 

Je vous livre les statistiques :

1. Avez-vous le sentiment que vous avez réussi votre vie ou que vous êtes en train de la réussir ?

Oui = 90 %

Non = 9 %

Sans opinion = 1 %

 

2. Qu'est-ce que, selon vous, signifie "réussir sa vie" ?

Avoir une famille heureuse = 74 %

Etre bien dans sa peau = 51 %

Avoir des amis = 26 %

Aider les autres = 21 %

Faire une carrière professionnelle = 21 %

Ne pas dépendre de l'argent = 18 %

Avoir une passion = 13 %

Avoir une vie sexuelle épanouie = 11 %

Vivre selon des principes moraux ou religieux = 9 %

Se battre pour une cause (politique, humanitaire, etc) = 5 %

Etre un créateur (artistique, d'entreprise etc) = 4 %

Avoir du pouvoir = 1 %

Devenir célèbre = 1 %

Sans réponse = 1 %

 

Note : dans le livre Taxi 2, les deux premiers résultats sont cachés pour que les étudiants puissent discuter et trouver les réponses.

 

3. Parmi les personnalités suivantes contemporaines ou disparues, quelles sont celles qui, selon vous, ont le mieux réussi leur vie ?

Mère Térésa = 56 %

 

Marie Curie = 38 %

 

Charles de Gaulle = 29 %

 

Zinédine Zidane = 23 %

 

Picasso = 14%

 

Tout d'abord, je voudrais exprimer ma joie -et aussi ma surprise- en apprenant que 90% des Français pensent réussir leur vie. Sont-ce les mêmes Français qui se plaignent toujours à la moindre petite chose qui ne va pas et qui, quand vous leur parlez de toutes les bonnes choses qu'ils ont, répondent automatiquement "oui, mais ça pourrait être mieux" ?

Je pense que je vais me coucher le coeur léger ce soir, en pensant que, finalement, les Français ne sont peut-être pas aussi râleurs qu'ils ont la réputation d'être ou, tout au moins, au fond d'eux ils réalisent la chance qu'ils ont. 

Ensuite, je trouve que toutes ces raisons qu'ils donnent pour penser réussir leur vie pourraient être une excellente opportunité pour une discussion philo, comme je les adore.  Mais principalement, je suis très heureuse de voir que mes compatriotes ont les pieds sur terre, en ce siècle de consommation acharnée, de quête de pouvoir, d'argent et de célébrité forcenée. Je crois qu'ils ont compris l'essentiel, c'est-à-dire que le bonheur réside dans des choses simples comme avoir des gens que l'on aime et qui nous aiment et être bien dans sa peau. Le sentiment de solidarité (aider les autres = 21%) semble aussi important, voire plus, que des désirs plus égocentriques comme la carrière personnelle ou avoir une passion. Vraiment, je tombe de ma chaise en lisant ces statistiques et je pense, soulagée, que le monde ne va pas aussi mal que je le croyais.

Je pense que nous pouvons lire ici une belle leçon de vie, à savoir que, si on se préoccupait plus des autres, on trouverait peut-être plus facilement le chemin du bonheur.

Ces statistiques peuvent mener à bien d'autres conversations ; est-ce que croire en Dieu nous rend plus heureux ? Le travail est-il une source de bonheur ? Selon vous, les adolescents ont-ils une opinion différente de l'importance d'être riche et célèbre ?

Mais la question la plus intéressante selon moi, est la manière dont vous interpréterez l'affirmation "ne pas dépendre de l'argent". Car mon étudiante, elle, a compris que lorsqu'on a de l'argent on est plus heureux que lorsqu'on en n'a pas, alors que j'ai compris tout autre chose ; lorsqu'on apprend à ne pas être dépendant de choses matérielles on a moins besoin de dépenser et donc on ne dépend pas de l'argent. 

Mm, qu'est-ce que vous en pensez ?

 

Enfin, à la lecture de ces statistiques, je réalise que je ne suis pas célèbre et que je n'ai de pouvoir que sur moi-même (ce qui est déjà une grande chose !) mais bon, mon quota de bonheur n'est pas loin des 100%.

 

En vous souhaitant d'apprécier ce que la vie vous a donné et d'avoir de nombreuses années sur le chemin de la réussite personnelle...  

 

Source photo : link 

 

 

 

Rédigé par frenchteacher (fle)

Publié dans #PETITE PHILOSOPHIE

Repost 0
Commenter cet article

Pastel49 03/06/2011 07:20



un article bien inspirant ..surlequel je rejoins tes analyses ..


 



frenchteacher (fle) 09/06/2011 10:09



Merci !



j'adhere a 100 % ! 03/06/2011 04:49




Jean-Pierre 30/05/2011 23:11


Manifique!


frenchteacher (fle) 02/06/2011 11:17



Merci Jean-Pierre !