Qu'est-ce qu'une tenue correcte à l'école ? (Fle B1-B2)

Publié le 15 Octobre 2013

Je viens de lire un fait divers amusant sur le site Internet du Nouvel Observateur. Une cinquantaine d'élèves d'un lycée dans la Meuse se sont teint les cheveux en vert pour protester contre l'exclusion de leur camarade. Il était venu en classe quelques jours auparavant, les cheveux couleur pistache, et avait été convoqué par le directeur de l'établissement. Apparemment, ce sont ses parents qui auraient demandé un entretien avec le chef de l'établissement et l'élève aurait accepté de se déteindre les cheveux après la rencontre. 

Visiblement, il y a eu un problème de communication car une rumeur s'est répandue comme quoi il avait été sanctionné ou exclu du lycée et ses camarades ont donc décidé de l'imiter pour lui montrer leur soutien. Sauf que le chef de l'établissement ne l'a jamais sanctionné. 

Suite à cette affaire, le proviseur a rencontré tous les élèves qui s'étaient teint les cheveux et leur a proposé une discussion sur la tenue correcte d'un étudiant au lycée. Aucun élève aux cheveux verts n'a été puni. 

Cette histoire est très amusante. Je trouve que le personnel de cet établissement s'est montré ouvert au dialogue et a réagi intelligemment.

Il y aurait beaucoup à dire sur ce qui est une tenue acceptable en société et si les règles doivent être différentes à l'école.

Ce qui m'étonne, c'est quand même le quiproquo énorme qui s'est crée. A l'heure des portables, Facebook et Twitter, il est dommage que les étudiants aient été si mal informés !  

 

Note :

Le participe passé s'accorde en général avec le sujet quand on utilise être : Martine est partie, elles se sont réveillées, nous nous sommes appelés.

Bien sûr, il y a des exceptions !

Quand il y a un deuxième verbe après faire : elle s'est fait applaudire et non elle s'est faite applaudir.

Quand il y a un complément après le participe : elle s'est lavée mais elle s'est lavé les cheveux. Mais si le complément est avant, on accorde ; la main qu'elle s'est brûlée !

Et finalement, on n'accorde pas les verbes indirects : ils se sont appelés mais ils se sont téléphoné (téléphoner à quelqu'un).

 

Maintenant vous pouvez vous tester : link

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #PETITE PHILOSOPHIE

Repost 0
Commenter cet article