On en apprendra toujours sur la psychologie de l'étudiant... (conseils pour profs de FLE)

Publié le 6 Juillet 2012

J’ai décidé de créer une nouvelle catégorie sur ce blog, dédiée aux professeurs de FLE, pour partager conseils et idées. Si vous la trouvez utile, merci de me le faire savoir en laissant un commentaire sous l’article. Vous pouvez également me poser des questions sur les difficultés que vous rencontrez en classe et je tâcherai d’y répondre en faisant appel à ma petite expérience !

Aujourd’hui, je voudrais partager ce que j’ai vécu cette semaine et qui m’a vraiment prise par surprise. Vous voyez, je commence cette catégorie supposée aider les professeurs débutants en avouant que je n’ai pas vu quelque chose venir et cela me laisser penser combien j’en ai encore à apprendre sur la psychologie de l’étudiant.

J’ai commencé il y a quelques mois à donner des cours dans une grande banque. Les cours sont payés par la compagnie et les motivations des étudiants ne sont pas celles auxquelles je suis habituée. Je voudrais vous parler de deux groupes débutants qui ont commencé en même temps. Le premier était super motivé, faisait scrupuleusement tous les devoirs et progressait à vitesse grand V. J’étais super contente de leurs progrès et je me régalais en classe. Dans le deuxième groupe, les étudiants n’ont jamais fait leurs devoirs, ils avaient beaucoup plus de difficultés à assimiler, blaguaient tout le temps, parlaient en anglais constamment et j’ai eu quelques difficultés à les centrer sur la classe, comme des ados.

Au moment de renouveler les contrats, j’étais sûre que le premier groupe allait continuer mais je pensais que certaines personnes du deuxième allaient arrêter, trouvant les cours trop difficiles ou sans intérêt. A ma très grande surprise, le premier groupe arrête. Les étudiants disent qu’ils n’ont pas le temps d’étudier, qu’ils sont débordés au travail, que la classe va trop vite. Alors que je n’ai rien imposé, j’ai suivi leur rythme et je pensais qu’ils étaient contents des classes. Autre surprise ; tous les étudiants de l’autre groupe continuent, ils me répètent depuis trois semaines combien ils adorent les classes et s’y amusent beaucoup !

J’en tombe de ma chaise mais cette expérience m’aura beaucoup appris.

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #POUR LES PROFS

Repost 0
Commenter cet article

VHT 06/09/2013 14:21


Moi qui enseigne également à des groupes dans une grande banque depuis plusieurs années, ça ne me surprend pas plus que ça... Je crois que les étudiants et nous n'avons pas toujours la même
conception ni les mêmes attentes en matière de progrès. Et le degré de satisfaction est difficile à déchiffrer (dans un sens comme dans l'autre). Question de codes culturels je pense...
 Sans compter les affinités ou inimitiés qui reignent entre les étudiants d'un même groupe, et dont nous n'avons pas toujours connaissance. Bonne continuation avec votre sympathique groupe
de touristes : l'important c'est d'avancer, même à faible allure, et qu'ils soient contents de se retrouver ensemble et en votre compagnie ! 

Frenchteacher 08/09/2013 10:17



Bonjour VHT, merci pour votre commentaire. Après un an et demi d'enseignement dans cette banque, je me suis habituée à tout ce que vous décrivez. Mon groupe de touristes continue toujours avec
autant d'assiduité. les progrès sont minuscules mais effectivement je me dis qu'à la mesure de leur motivation il y a quand même une évolution depuis la première classe ! Bonne continuation à
vous également.



Pastel49 07/07/2012 07:47


oui cela est étonnant, quels sont les ressorts et mécanismes qui sous tendent ses réactions ?? moi aussi j'en tombe de ma chaise