Mon rêve familier de Paul Verlaine (Fle A2)

Publié le 18 Novembre 2009

Mon rêve familier
(familier = habituel ; je fais souvent ce rêve)

 le rêve

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

Elle me comprend, et mon coeur transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème (=n'est plus un problème)
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blème, (la transpiration de mon front)
Elle seule sait les rafraîchir, en pleurant.

  
Est-elle brune, blonde ou rousse ? - Je l'ignore (=je ne sais pas).
Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore.


Son regard est pareil (=semblable, similaire) au regard des statues,
Et sa voix est lointaine, et calme, et grave.






Poème adapté de Paul Verlaine, 1866.

Comment est la femme idéale pour Paul Verlaine? Qu'est-ce qui est important pour Paul dans une relation amoureuse?
E pour vous, comment est la personne idéale?

Paul Verlaine est né en 1844 et il est mort en 1896 à Paris.
Il parle beaucoup de l'amour dans ses poèmes mais il a des difficultés à rencontrer une femme qui l'aime. Il aime sa cousine Elisa, mais Elisa se marie avec quelqu'un d'autre. Elle a un enfant et elle meurt juste après.
Verlaine sombre dans l'acool, dans l'absinthe. 
Il se marie avec Mathilde. Il rencontre Rimbaud et devient homosexuel. Il va en prison et Mathilde demande le divorce. Verlaine devient pauvre mais après ses poèmes connaissent le succès et il est célèbre.

Verlaine n'a pas écrit de livres mais il a écrit beaucoup de poèmes.

 








Verlaine est en bas à gauche, Rimbaud est à côté de lui.
 

Rédigé par frenchteacher

Publié dans #LITTÉRATURE

Repost 0
Commenter cet article