Merci monsieur Poubelle ! (Fle B2 - C2)

Publié le 19 Mai 2010

 

 

 

Selon linternaute.fr, le nom Poubelle figure au 85 408e rang des noms les plus portés en France.

Pas de chance de s'appeler comme une poubelle, me direz-vous. Oui mais, savez-vous que c'est Eugène Poubelle qui a donné son nom à nos poubelles ? Il fallait réfléchir avant !

 

On le remerciera quand même de nous avoir sauvés des immondices qui jonchaient nos rues. En effet, un jour de novembre 1883, ce préfet parisien obligea par décret que chaque famille s'équipe d'un récipient spécialement destiné à recevoir les détritus. Mon dieu, mais comment faisaient-ils avant ?

 

 

 

 

Quels progrès nous avons faits mes amis. Songez à ces dames aux jolies robes du XVIIIème siècle qui devaient traverser la rue avec des passerelles, parce que tout le monde avait vidé son pot de chambre sur le pavé pendant la nuit et que la pluie avait transformé le tout en beau ruisseau puant. 

 

 

 

 Tout de meme, il fallut attendre 1870 pour que Louis Pasteur nous fasse remarquer un lien entre hygiène et santé. Et ce fameux monsieur Poubelle pensa alors à un moyen d'arrêter d'éparpiller nos déchets au milieu de la rue.

 

 

 

Afficher l'image en taille réelleA cette époque, les déchets s'appelaient "gadoue". Et moi qui pensais que gadoue ou boue c'était du pareil au même. Pas du tout ! Donc, on venait chercher la gadoue avec des sortes de voitures tirées par des chevaux et on faisait du tri sélectif (oui mes amis, en 1883 !) pour récupérer ce qui pouvait devenir de l'engrais agricole.

Et ce qui n'était pas vendu en tant que tel était détruit dans des fours qui donnaient ainsi de la vapeur et de l'électricité.

Non mais je rêve ! On se débrouillait bien mieux à cette époque. Et moi qui crâne avec ma poubelle à recycler...

 

Merci au syndicat intercommunal de traitement des ordures ménageres de l'agglomération parisienne pour ses infos que j'ai trouvées ici ; link

 

 

J'en profite pour écrire une petite note qui vous fera briller dans les salons. Le mot poubelle est une antonomase. Non, je vous rassure, je ne le savais pas avant d'avoir fait des recherches aujourd'hui sur nos fameuses poubelles.

Mais qu'est-ce que ça veut dire ? Eh bien, c'est un nom propre qui est devenu un nom commun. Pensez à tous ces inventeurs qui ont donné nom aux amperes, watts, diesel, macadam etc. Eh oui. Mais pas que cela, mes chers amis.

Il y a aussi des marques qui sont devenues des objets de la vie de tous les jours, grâce à un marketing réussi ; un bordeaux, du scotch, un réfrigérateur, un bic, un kleenex...

Et pensez aussi aux saint-bernard, saint-émilion, saint-honoré, saint-nectaire...

 

Voici des antonomases intéressantes (oh là là, quand je dis ce mot j'ai l'impression que mon Q.I double...) que j'ai trouvées sur wikipedia ;

  • Un mécène désigne un « généreux donateur protégeant les arts et les artistes », en souvenir de Mécène, général romain de l'époque de l'empereur Auguste qui, s'étant enrichi au cours de ses campagnes, s'était offert une villa somptueuse entourée d'artistes…
  • Un vandale, par antonomase du nom d'un peuple germanique qui envahit l'empire romain au Ve siècle, désigne un individu qui détruit tout.
  • Une mégère désigne une « femme violente et agressive », en référence au personnage de Mégère, l'une des trois furies, dans la mythologie grecque.
  • Une silhouette désigne une « figure vaguement esquissée », en souvenir des caricatures dessinées pour ridiculiser Étienne de Silhouette, contrôleur des impôts au XVIIIe siècle.
  • Un mentor est originellement le nom du précepteur de Télémaque qui accompagna ce dernier dans son périple pour retrouver Ulysse, son père.

Aussi wikipédia fait référence aux don Juans, tartuffes, harpagons, pénélopes, apollons, stalines ou picassos, par exemple, antonomases pour parler respectivement de séducteurs, hypocrites, avares, épouses fidèles et vertueuses, beaux hommes, dictateurs sanguinaires ou grands peintres.

Eh bien je vais me coucher moins bête ce soir. Au fait, mon petit robert (voir mon article ; Il avait quel age, le petit Robert, quand il a écrit le dictionnaire ? ) et mon becherel (Bescherelle, qui étais-tu ? ) aussi, alors, ce sont des antonomases ?!

Rédigé par frenchteacher

Publié dans #HISTOIRE ET TRADITIONS

Repost 0
Commenter cet article

Pastel49 20/05/2010 18:35



il faudrait déclarer ton blog d'utilité publique tellement on y apprend de choses ..



frenchteacher 20/05/2010 23:37



Lol ! merci. je connaissais mr Poubelle depuis longtemps mais c'est vrai que je ne savais pas tout ce qu'on faisait deja il y a longtemps en matiere de
recyclage.