Le pasteur Oberlin, un homme des lumières (Fle A2)

Publié le 10 Septembre 2013

Pendant mes vacances en Alsace, j'ai visité le petit village de Waldersbach. C'est un village perdu dans la vallée, très joli, très pittoresque et pas touristique. Je vous recommande vivement de le visiter. Pourquoi suis-je passée dans ce village ? Mais parce qu'il y a un musée très spécial, que vous devez absolument voir si vous êtes dans la région. C'est le musée du pasteur Oberlin. Je ne connaissais pas cette célébrité locale. Jean-Frédéric Oberlin a été pasteur pendant 59 ans à Waldersbach et c'était un homme extraordinaire. Il a toute mon admiration. Le musée qui lui est dédié est superbe. Il est intime, riche, bien fait et je pense que c'est maintenant l'un de mes musées préférés ! Les collections sont présentées sur une surface de 1500m2 dans quatre bâtiments rénovés. Le musée accueille 20 000 visiteurs par an, venus du monde entier et beaucoup d'enfants d'écoles primaires.      
 
Oberlin est né en 1740 à Strasbourg et est décédé en 1826 à Waldersbach. Il a fait des études brillantes en théologie et était docteur en philosophie. Il avait les possibilités d'avoir une grande carrière mais il a décidé d'accepter un poste de pasteur dans le village pauvre et presque abandonné de Waldersbach, où habitaient seulement 80 familles.
Quand je vois tout ce qu'a fait Oberlin en une vie, mon admiration pour lui est sans bornes.
Il a sorti son village de la pauvreté avec des idées géniales. Il a amélioré l'agriculture avec de nouvelles techniques et semences, il a développé l'industrie du tissage, il a motivé les villageois à construire des routes et n'a pas hésité à participer à tout ce travail pour donner l'exemple. Il a crée un système de prêt sans intérêt pour aider les agriculteurs, il a amélioré les conditions d'hygiène et d'habitat dans son village. Il a eu l'idée d'envoyer des jeunes à Strasbourg pour apprendre des métiers utiles au village ; maçon, charpentier, menuisier, vitrier, médecin, sage-femme... Et enfin, suivant l'idée de sa servante Louise Scheppler, il a crée la première école maternelle, idée extrêmement nouvelle pour l'époque.
Oberlin était pasteur mais il prêchait la tolérance religieuse. Aussi, il n'utilisait pas de sucre ni de café, pour protester contre l'esclavage.
Oberlin avait une curiosité sans limites et voulait partager ses connaissances avec les personnes les plus simples. Dans son petit village, il a mis en place une école, une bibliothèque, une pharmacie et une collection de choses pour éduquer les villageois. Il avait pour passion la nature (son herbier est le plus ancien d'Alsace et j'ai voulu prendre chaque page en photo ; il est superbe !) et grâce à son école, il voulait stimuler l'esprit d'observation des enfants. Dans son superbe musée, vous pourrez découvrir des jeux éducatifs et variés qui aspirent à la tolérance et à la découverte du monde.
 
Pour moi, Oberlin est un symbole du siècle des lumières. C'était un visionnaire, un pionnier de l'éducation et un ardent défenseur du progrès social.
 

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #TOURISME

Repost 0
Commenter cet article

DUPERVAL 15/05/2016 19:29

A la recherche du temps perdu .Cambray Marcel Proust. Adaptation de stephane Heuet
Ca relate quel niveau en F L.E

Gaillard Jean Louis 26/10/2015 15:28

Bonjour,
Je suis pasteur et je rédige des petites histoires, j'en ai une sur le pasteur Oberlin et j'aimerai utiliser un peu de votre présentation pour faire connaître ce cher pasteur Oberlin.
Si vous êtes d'accord, je reprendrai quelques phrases de votre présentation de son oeuvre. Merci d'avance pour votre prompt réponse.

Cordialement
Jean Louis Gaillard pasteur à Chaville 92370

Frenchteacher 26/10/2015 15:41

Mais bien sur ! C'est avec grand plaisir. Le pasteur Oberlin mérite tant à être connu. Je vous souhaite une bonne continuation. Bien cordialement.