Le carême et les boucs émissaires (Fle B1 - B2 imparfait, passé composé et plus-que-parfait)

Publié le 1 Mars 2012

 

Vous allez dire que je me pose toujours des questions sur tout mais, d'un autre côté, c'est comme ça qu'on apprend. Quand j'étais enfant, je posais des questions à mes parents qui me répondaient toujours "Ben on t'apprend pas ça à l'école ?" J'ai donc arrêté de poser des questions.

Quand j'étais ado, il n'y avait pas Internet ni de bibliothèque dans mon petit village de Normandie. Je trouvais quelquefois, lorsque j'étais chanceuse, mes réponses dans une grosse encyclopédie que ma mère tenait de son père. Je l'ouvrais avec un grand respect et je trouvais ses articles très intéressants mais ils ne répondaient pas à toutes mes questions d'adolescente.

 

Maintenant, il y a Internet et je passe des heures à questionner mon ordi qui, miracle, me répond toujours ! C'est extraordinaire, j'ai l'impression de dialoguer avec lui. Peut-être qu'un jour les enfants n'iront plus à l'école et ils apprendront juste avec Internet...

 

En ce moment, je pose pas mal de questions à mon ordi sur le carême. Eh oui, j'ai quelques lacunes en ce qui concerne la religion catholique. Vous allez probablement rire de mon ignorance mais hier j'ai tapé "Pourquoi Jésus Christ est-il allé dans le désert ?" Ben oui, je ne savais pas pourquoi il avait voulu provoquer la tentation pendant 40 jours. Je suis tombée sur un article très intéressant qui m'a appris beaucoup de choses. Tout d'abord, j'ai finalement compris pourquoi Jésus Christ avait été baptisé. Je m'étais toujours demandé pourquoi le fils de Dieu avait eu besoin d'être purifié. Mais en fait, par cet acte, il s'est mis au même niveau que les pécheurs repentants. Puis, il est allé dans le désert pour suivre une ancienne tradition juive. La tradition était de prendre un bouc, lui toucher la tête en disant tous les péchés du peuple juif, puis d'envoyer le bouc dans le désert. Sa mission était de porter tous les péchés de son peuple. Et voilà l'origine de l'expression "un bouc émissaire" ; celui qui est innocent mais qui est accusé de la faute des autres. Je n'avais jamais réalisé mais "émissaire" veut dire "celui qui porte une mission".

 

Jésus est donc allé dans le désert pour prendre sur lui tous les péchés du monde.

 

 

  

Rédigé par frenchteacher (fle)

Publié dans #EXPRESSIONS IDIOMATIQUES

Repost 0
Commenter cet article

Kimberley 03/03/2012 11:22


Vraiment interéssant! Merci Vanessa! Et, à mon avis, poser des questions est la chose la plus sage qu'on peut (puisse?) faire (Socrates est d'accord, na!).


Aussi, j'ai fait du recherche sur l'origine du mot 'scapegoat' - c'est une histoire des mal traductions (ça me plait beaucoup) - je te la dirai quand je te revois! 


À bientôt! xx

frenchteacher (fle) 07/03/2012 10:19



Merci Kim. Moi aussi j'adore Socrate. Je suis pressée que tu mes racontes tes recherches sur l'origine du mot "scapegoat". Une mauvaise traduction ?! Ca
alors !


Au fait, félicitations pour les doubles pronoms ;)