Comment enseigner le subjonctif aux anglophones ? (Fle - pour les profs)

Publié le 16 Janvier 2014

Ma feuille de verbes au subjonctif

Liste de questions pour parler au subjonctif

Pour mon premier article de l'année, le subjonctif m'est venu à l'esprit car on en a souvent besoin pour formuler nos voeux de bonne année ; que cette année soit une année pleine de joie et de réussite professionnelle, qu'elle vous apporte le succès dans les affaires comme dans votre vie personnelle etc.

Le subjonctif est difficile à enseigner aux anglophones ; il n'existe pas dans leur langue et ils ont en général de terribles souvenir d'école. La première chose à faire est donc de les rassurer. Pour cela, je raconte une anecdote à mes étudiants. Alors que j'étais débutante, j'avais dit à mes étudiants que nous allions étudier le subjonctif la semaine suivante. Ils étaient, bien sûr, tous partis avec un air inquiet. Le jour venu, un étudiant est arrivé avec un air triomphant dans la classe : "ma petite amie m'a dit que les Français n'utilisent pas le subjonctif !" Les autres étudiants ont tout de suite été soulagés, comme s'ils allaient pouvoir éviter la torture. Ils se sont alors tournés vers moi, avec des regards qui me demandaient pourquoi je voulais leur apprendre quelque chose d'inutile. Je n'ai pas suggéré à mon étudiant de dire à sa petite amie de réviser sa grammaire, j'ai plutôt tourné l'incident à mon avantage. "Vous voyez", leur ai-je dit, "le subjonctif ressemble tellement au présent que la plupart des Français ne se rendent pas compte quand ils l'utilisent". Et je leur ai donné des exemples : "il faut que je travaille tard aujourd'hui", "il faut que tu me donnes la clé", "il faut qu'il mange plus de légumes", "il faut absolument que tu regardes ce film", "il faut que je téléphone à Pierre" etc. Et donc, je leur explique qu'après "il faut que", c'est du subjonctif mais les Français n'y pensent pas, c'est tellement naturel. 

Puis je leur explique rapidement que "subjonctif" exprime la subjectivité, quelque chose qui n'est pas réel. "tu regardes le film" est réel mais "il faut que tu regardes le film" est une opinion, une suggestion, donc c'est du subjonctif. C'est l'explication qu'on trouve dans tous les manuels mais je ne l'aime pas parce qu'il suffit de dire "tu dois regarder le film" et il n'y a pas de subjonctif et voilà, l'anglophone est perdu. En plus après il faut leur expliquer que "j'espère que", "je crois que", "je pense que" ne sont pas suivis du subjonctif, alors que, franchement, ce sont sans doute les expressions les plus subjectives qui soient !

Après, je leur donne des exemples de phrases à toutes les personnes. "Qu'est-ce que vous observez ?" "Le i pour nous et vous", répondent-ils. "Voilà, c'est la seule chose à mémoriser. C'est facile le subjonctif, n'est-ce pas ?" Et je leur donne plein de verbes réguliers à transformer : danser = il faut que vous dansier, visiter = il faut que vous visitiez etc.

A ce moment-là, il y a toujours un étudiant qui demande s'il y a des exceptions. C'est qu'ils sont habitués à la liste d'exceptions qui suit une règle ;) Là je fais un grand sourire "Ah oui, bien sûr, mais vous les connaissez, c'est quels verbes à votre avis ?" et tout de suite ils me citent être, avoir, aller, faire... Et j'en reste là pour la première semaine. Je leur dis de bien mémoriser le "i" après nous et vous et si possible d'apprendre les verbes irréguliers principaux. Le reste de la leçon, on fait quelque chose sur la culture française, quelque chose de léger.

La semaine d'après, je ne fais pas non plus toute la leçon sur le subjonctif. Je leur fais juste répéter quelques verbes réguliers. Je leur demande de me donner des exemples de ce qu'ils doivent acheter pendant la semaine, à qui ils doivent téléphoner, où doivent-ils aller etc.

Pour la troisième semaine, je leur explique la structure du subjonctif : on prend "ils" au présent et on ajoute e, es, e, ions, iez, ent. Je leur donne une liste de verbes très fréquents et on pratique ensemble : ils boivent = il faut que je boive, ils écrivent = il faut que j'écrive, ils dorment = il faut que je dorme. Puis je leur demande : "il faut que nous buvions, nous prenions, nous allions...", ça ressemble à quoi ? A l'imparfait, bien sûr". Donc, pour "ils", c'est exactement la même chose au présent et au subjonctif et "nous/vous", c'est comme à l'imparfait. Et je redonne une liste de verbes à transformer, en leur demandant de penser à "ils" au présent. Je finis = que je finisse, je pars = que je parte.

La quatrième semaine, je fais finalement une leçon complète sur le subjonctif. J'utilise un chapitre de la grammaire en dialogues ; "il faut que je fasse un régime ?" Bien sûr, beaucoup de conversation et pas juste sur le subjonctif. Avec ce dialogue on peut comparer la nourriture française et celle de l'apprenant. La femme du dialogue est normande et elle fait allusion au beurre et à la crème fraîche. Les étudiants connaissent-ils les spécialités régionales de la France ? Puis on finit sur "que faut-il manger pour être en bonne santé ?" "Faut-il manger allégé ?" etc.

Un devoir sympa est de demander aux étudiants d'écrire une lettre à un ami français qui voudrait s'installer dans leur pays. Quels conseils peuvent-ils donner pour trouver du travail, se faire des amis, ce qu'il y a à visiter etc.

Les semaines suivantes, je fais un petit dialogue par semaine avec le livre compréhension orale ; il y en a plein. J'utilise plutôt le sujet de conversation du dialogue et je fais un clin d'oeil au subjonctif ; "quels verbes au subjonctif entendez-vous ?" Et je termine la leçon en leur demandant ce qu'il faut qu'ils fassent pendant la semaine ou le week end.

Puis, je fais une pause pendant quelques leçons et après cela j'introduis peu à peu toutes les différentes structures qui utilisent le subjonctif. Compréhension orale 2 est très bien pour cela.

J'espère que cela vous aura donné quelques idées pour vos leçons. N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.       

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #POUR LES PROFS

Repost 0
Commenter cet article

Johane 13/04/2015 17:47

Tu es formidable, merci infiniment!!
Johane

Frenchteacher 14/04/2015 03:26

Merci! Je vais essayer de trouver le temps de mettre toutes mes fiches de cours sur mon blog. J'aimerais savoir ce que tu trouves le plus utile sur mon blog ; les vidéos, les articles avec un point de grammaire à utiliser en cours (texte utilisant un certain temps etc), les questions "philo" ? Si tu as des suggestions, n'hésite pas ! Merci

Johane 13/04/2015 17:47

Tu es formidable, merci infiniment!!
Johane

Johane 12/04/2015 05:09

Bonsoir! J'habite au Canada. Je me demandais seulement si votre suggestion, de compréhension orale 2 se trouvait facilement sur ce site-même? Merci encore pour tout. Je trouve votre méthode d'enseignement très facile d'accès pour nos petits anglophones.

Frenchteacher 13/04/2015 16:07

Bonjour Johane, je viens de mettre un lien sur mon blog pour la méthode que je recommande. J'ai aussi attaché deux documents que j'utilise pour enseigner le subjonctif ; une feuille où j'ai écrit les verbes irréguliers et une autre où j'ai mis une petite liste de questions de conversation utilisant le subjonctif. J'espère que cela vous aidera ! Cordialement.

Frenchteacher 12/04/2015 16:25

Bonjour Johane, je vais mettre un lien dès demain sur mon site pour cette méthode. Bonne continuation et merci pour vos commentaires. J'essaierai aussi de mettre ma fiche pédagogique.

Johane 11/04/2015 16:13

Bonjour! Merci beaucoup, ce partage m'inspire à me lancer dans l'enseignement du subjonctif. Pourriez-vous me dire où je peux trouver "compréhension orale 2"?
Merci à l'avance.
Johane

Frenchteacher 12/04/2015 02:13

Bonjour. Merci pour votre commentaire. Je ne sais pas ou vous habitez mais cette méthode se trouve facilement dans les librairies pour l'enseignement des langues étrangères ou dans les grandes librairies il y a un coin pour l'apprentissage des langues. Sinon, vous la trouverez sur Internet, je ne veux pas faire de pub mais on trouve tout sur Amazon. Cordialement.

christa domergue 25/01/2014 16:23


Alors là carrément vous faites comme moi : pour les règles du passé composé et l'accord des participes passés (il y a tant de désaccords surtout pour les verbes pronominaux) j'emmène mes
étudiants au cirque, comme les jongleurs et les trapézistes je leur dis 'lancez vous et n'ayez pas peur'. Car figurez vous je leur conseille d'écouter la radion et jusqu'à il y a deux ans tous
les journalistes mettaient le subjonctif après 'après que' parce que cela sonnait bien aux oreilles! Alors comme l'important est d'être compris et de se faire comprendre et bien je
priviligie l'usage. Je n'oublie jamais de dire que les français disent 'chépa' pour qu'ils comprennent pourquoi on ne leur donne pas la réponse, et que la langue française c'est le folklore, le
cirque de la vie avec toutes ses couleurs! Alors oui pour dunno en expliquant qu'au départ c'est I don't know!


 

Frenchteacher 26/01/2014 11:39


Vos leçons doivent être très animées ! Merci pour votre commentaire et bonne continuation.


christa domergue 25/01/2014 14:57


en ce qui me concerne, je ne fais que des cours avec le sourire pour le subjonctif. Sachant que la plupart des français font des fautes barbares en écrivant le subjonctif, je dis à mes étudiants
'qui veut apprendre à écrire le français mieux que les français?' et ça motive tout le monde. Les élèves ne sont plus angoissés à l'idée de se tromper et ils se sentent très motivés pour
surpasser les français natifs. Car je leur précise que bien évidemment à l'oral il faut s'accrocher car même un bébé de 4 ans dis sans se tromper 'je viens il faut que je vienne'!

Frenchteacher 25/01/2014 15:27



c'est très vrai et je suis bien contente de voir que vous partagez mon opinion. Moi aussi je répète souvent à mes étudiants de ne pas stresser au niveau de l'écrit car les Français font des
fautes horribles eux-mêmes. Je trouve souvent que mes étudiants font moins de fautes que nos adolescents. Par exemple, pour le passé composé et l'accord des participes passés, je ne l'enseigne
qu'aux étudiants de niveau très avancé et quand ils paniquent je leur dis qu'ils peuvent coller leurs collègueset amis français ! Mais pour en revenir au subjonctif, que faut-il enseigner ? La
règle ou l'usage ? Je suis du parti d'enseigner l'usage. Par exemple, après "après que", les Français utilisent le subjonctif, même si c'est incorrect.