"Ça caille" et autres expressions idiomatiques sur le froid (Fle A2 français intermédiaire)

Publié le 3 Février 2012

Source photo : l'express.fr link

 

Quand les Français se rencontrent et qu'il fait très froid, comme en ce moment, ils peuvent se dire ;

Il fait vraiment froid !

Qu'est-ce qu'il fait froid ! ("qu'est-ce que" insiste sur l'opinion du locuteur ; qu'est-ce que c'est beau, qu'est-ce que c'est cher...)

Ça s'est rafraîchi, dites donc ! (se rafraîchir, de l'adjectif "frais")

J'ai les pieds / mains / le bout du nez gelé(e)(s) !

 

Aussi, ils peuvent dire ;

Ça caille !

Ça pèle !

Il fait un froid de canard !

 

Connaissez-vous l'origine de ces expressions ?

Ça caille : le verbe cailler sert à parler du lait qui n'est plus frais et dont la texture change. On dit "le lait a caillé". On peut aussi utiliser ce verbe quand il fait très froid, pour le sang qui change de texture ; il se fige... (C'est le début de la fin dans ces cas-là !).

 

Ça pèle est une expression qui nous vient de la première guerre mondiale. Pensez à tous ces pauvres soldats en hiver qui devaient avoir très très froid aux mains et aux pieds. C'est connu que, quand les extrémités de notre corps ont très froid puis chaud, la peau tombe en lambeau ; on pèle... de froid.

 

La chasse aux canards se fait en hiver, donc en général quand il fait très froid. Voilà une origine toute simple : il fait un froid de canard !

 

J'espère que tout cela vous aura intéressés. Moi je vais me faire un petit chocolat chaud et admirer les photos "L'europe sous la neige" sur le site l'express.fr :

-

 

 

A man herds his cattle in the village of Jezerc

 

 

 

Rédigé par frenchteacher (fle)

Publié dans #EXPRESSIONS IDIOMATIQUES

Repost 0
Commenter cet article

veres 06/02/2012 14:10


les cigales sont un peu tristes il fait trop froid et les fourmis, peu préteuses au chaud et bien nourries, vive le jour où les cigales et les fourmis mettrons en commun leurs qualités pour un
monde plus beau, plus généreux, plus solidaire.