Petite histoire des femmes françaises en politique (Fle A2)

Publié le 21 Octobre 2015

Petite histoire des femmes françaises en politique (Fle A2)

En France, les hommes ont obtenu le droit de vote universel en 1848. Les femmes françaises, elles, ont dû attendre jusqu'en 1944 ! Elles ont voté pour la première fois à l'occasion des municipales du 29 avril 1945.

Le 21 octobre 1945 est une date historique : 33 femmes ont été élues députées et sont rentrées à l'Assemblée Nationale aux côtés de 553 hommes. Elles étaient institutrices, ouvrières, secrétaires, employées de bureau, infirmières, professeurs mais aussi journalistes ou encore avocates. Saluons leur audace.

Dès 1945, des femmes ont été élues maires de leur commune. Pierrette Petitot, à 27 ans, est devenue maire de la commune de Villetaneuse... jusqu'en 1977 ! Elle a également été conseillère générale de 1967 à 1973.

En 1945, les femmes conseillères municipales représentent 3%. Une anecdote incroyable ; dans la petite commune d'Echigey, la maire et tous les membres de son conseil sont des femmes.

En 1947, Germaine Poinso-Chapuis est notre première ministre. Elle s'occupe de la santé et de la famille.

En 1974, Arlette Laguiller se présente aux élections présidentielles pour la première fois. Nous pouvons admirer sa ténacité ; elle se présentera à six élections consécutives entre 1974 et 2007. Femme politique d'extrême-gauche, elle commençait souvent ses discours par son fameux "Travailleuses, travailleurs". Ses scores sont allés de 1,33 à 5,72% des suffrages. Issue d'une famille d'ouvriers, employée à seize ans au Crédit Lyonnais et jusqu'à sa retraite, elle a été députée européenne de 1999 à 2004 (avec un BEPC ! Sacrée Arlette).

Simone Veil est une grande personnalité politique. En 2010, selon un sondage de l'IFOP, elle est la "femme préférée des Français". Par où commencer pour raconter son histoire ? Rescapée de la Shoah, elle a perdu ses parents et son frère dans les camps puis sa sœur et son neveu dans un accident de voiture. Elle a fait carrière dans la magistrature comme haut-fonctionnaire (Esprit de famille ; ses trois fils sont avocats), puis est devenue ministre de la santé en 1974. Le 17 janvier 1975, la loi Veil dépénalise l'Interruption Volontaire de Grossesse. Simone Veil a été la première présidente du Parlement Européen, elle a été ministre d'Etat, des affaires sociales, de la santé et de la ville. Elle a été élue à l'Academie Française le 20 novembre 2008. Elle a reçu de nombreuses décorations, distinctions et hommages. Mais certains la critiquent ; qu'a-t-elle fait excepté la loi Veil ?

En 1989, Catherine Trautmann, du parti socialiste, devient la première femme maire d'une ville de plus de 100 000 habitants ; Strasbourg. Elle a été secrétaire d'Etat, ministre de la culture, députée européenne.

Edith Cresson est la seule femme à être devenue premier ministre. Mais ce fut le mandat le plus court de l'histoire ; à peine un an entre 1991 et 1992. Elle a été ministre plusieurs fois.

Ségolène Royal, du parti socialiste, a accédé au second tour des élections présidentielles en 2007. Elle a été battue par Nicolas Sarkozy.

Depuis mai 2012, la parité est respectée entre les hommes et les femmes au gouvernement.

Souvenons-nous de ces 33 femmes qui ont ouvert le chemin il y a 70 ans.

Petite histoire des femmes françaises en politique (Fle A2)

L'égalité entre les hommes et les femmes aura progressé quand on nommera à un poste politique une femme aussi incompétente qu'un homme.

— Françoise Giroud

Rédigé par Frenchteacher

Publié dans #POLITIQUE-ECONOMIE-PRESSE

Repost 0
Commenter cet article